The big political parties in Montreal decided to pass on election posters this year.  Much of their decision was a PR stunt to gain some headlines as greeners or newly-converted environmentalists.  On the other hand, drive through Hampstead these days and you’ll barely be able to concentrate on the road as a gamut of candidates try to steer your concentration from the road signs to the lawn sign.  Seems that every other homeowner feels a need to either aerate their lawn with election sticks or they just couldn’t say no to all those council candidates lugging lumber.

Over to Cote Saint-Luc where one of my two political adversaries feels a need to have posters, papers and bristle boards taped, stapled and tacked to anything that doesn’t move.  Now to put this in context remember that we’re running in District 6, about 4 blocks wide by a dozens streest wide – that’s where the election is really taking place.  But it makes you wonder why he has plastered most of Eastern, Central and Western Cote Saint-Luc, all the way from the town line with Hampstead, including Districts 2, 3, 4, 5, 6, 7 and 8.  Talk about visual pollution.  Maybe he’ll put his signs in Hampstead too?

What’s worse, numerous residents have told me they have found his lawn signs on their own property having never been asked for permission!  That’s simply rude and unethical. Some removed his sign just to find a new one obnoxiously installed a second time.

But the worst of all is that he has now gone so far as to staple and tack his posters on trees.  Now that’s the wrong tack-tick in CSL where we take our tree protection very seriously.  Our environment is precious and in Cote Saint-Luc we have set down the law in ensuring we protect our trees and our environment. 

He has since been found in default by the chief returning officer and ordered to remove all signage attached to trees.

Today I have received reports that my posters have been removed from hydro poles and light standards and his have been put up in the same place.  One resident took this photo showing his posters placed right on top of mine.

 IMG_0003

 

All candidates have a responsibility to respect our environment, our trees, private property, our bylaws and electoral laws. 

 P.S.  My posters have always been green, are only on public poles in District 6 and will be removed promptly and recycled, as always.

Here are just a few more examples of unethical behaviour by my opponent in covering up my campaign signs.  I have photos of at least 15 more such cases:

2009-10-25 010 2009-10-25 012 2009-10-25 019 2009-10-30 Lugassy signs 008

***

Les grands partis politiques de Montréal ont décidé de ne pas installer d’affiches électorales de cette année. Une grande partie de leur décision est un coup de relations publiques pour faire les manchettes comme “des écolos” ou des nouvellement convertis écologistes. Par contre, conduisez dans Hampstead ces jours-ci et vous aurez à peine à vous concentrer sur la route tellement la gamme d’affiches de candidats est grande et que votre vision va et vient entre les pelouses garnies d’affiches et la route. Il semble que chaque propriétaire a eu soit besoin d’aérer sa pelouse ou qu’il ne peut dire non à tous ces candidats au conseil qui arrivent avec leur cargaison de bois.

Arrivons maintenant à Côte Saint-Luc, où l’un de mes deux adversaires politiques a besoin de voir des affiches, des feuilles de papier sur du carton bristol, collées, agrafées et taquées à tout ce qui est immobile. Maintenant, mettons cela dans le contexte du district 6, où l’élection a vraiment lieu, dont la superficie est large d’environ 4 pâtés de maisons et une douzaine de rues de long. Mais c’est à se demander pourquoi il a couvert la plupart de l’est de Côte Saint-Luc, tout le long de la ligne de ville avec Hampstead, y compris les districts 2, 3, 4, 5, 6, 7 et 8. Voulez-vous parler d’une pollution visuelle. Peut-être mettra-t-il aussi ses affiches à Hampstead?

 Pire encore, de nombreux résidents m’ont dit qu’ils ont trouvé ses pancartes sur leur propriété privée et personne ne leur a jamais demandé la permission. C’est tout simplement un manque de politesse et non éthique. Certains ont retiré la pancarte et comme par miracle une seconde est venue remplacer la première!

Mais ce qui fait déborder le vase, c’est qu’il est maintenant allé jusqu’à agrafer et taquer ses affiches sur les arbres. Ca c’est une mauvaise tactique à CSL où nous prenons la protection de nos arbres très au sérieux. L’environnement nous tient à cœur à Côte Saint-Luc, nous avons instauré des règlements municipaux pour assurer la protection de nos arbres et notre environnement.

2009-10-25 012Aujourd’hui, j’ai appris que mes affiches ont été retirées de poteaux et de lampadaires et que les siennes ont été mises au même endroit. Un résidant a pris la photo affichée ci-dessous montre ses affiches placées juste au-dessus des miennes.

Tous les candidats doivent respecter notre environnement, nos arbres, nos biens et nos règlements municipaux.

 

P.S. : Mes affiches ont toujours été vertes, elles ne sont que sur des pôles publics dans le district 6 et elles seront enlevées rapidement et recyclées, comme toujours. Depuis mon opposant à été pris en défaut par le président d’élections et a été ordonné de retirer toutes le affiches qui se trouvent sur les arbres.

Advertisements