Côte Saint-Luc will save $4.8 million thanks to fairer funding formula for island-wide service
The City of Côte Saint-Luc as part of the Association of Suburban Municipalities has negotiated a $4.8 million reduction in its share of payments to the agglomeration of Montreal for island-wide services over over the next three years–savings that can be used to fund local programs, pay down our debt and reduce taxes by paying less interest on debt.
“The new formula will allow us to keep more money in Côte Saint-Luc for programs and services that our residents value as well as allow us to reduce our debt and our overall tax rate,” Mayor Mitchell Brownstein said. “It is extremely good news.”
The ASM has argued for years that the percentages were not fair. Mayor Denis Coderre must be commended for being a fair partner in the City of Montreal that worked with us to find a fairer formula.
Côte Saint-Luc will continue to pay into the island-wide Agglomeration of Montreal for services like police, fire, and public transit but at a lower rate.
Thanks to an agreement between the City of Montreal and the Association of Suburban Municipalities, the formula is changing. As a result, Côte Saint-Luc will be sending less money to the Agglomeration than we do today: $798,541 less in 2017, $1,597,081 less in 2018 and $2,395,622 less in 2019. That’s a savings of between 3 percent to 8 percent each year, compared to what Côte Saint-Luc previously paid the Agglomeration.
* * *
Des économies de 4,8 millions $ pour Côte Saint-Luc grâce à une formule de financement plus équitable pour les services d’agglomération
La Ville de Côte Saint-Luc, de concert avec l’Association des municipalités de banlieue, a négocié une réduction de 4,8 millions $ de sa quote-part à l’agglomération de Montréal pour les services fournis à l’ensemble de l’île au cours des trois prochaines années – des économies qui pourront être utilisées pour financer les programmes locaux, payer notre dette et réduire les taxes en payant moins d’intérêt sur la dette.
« La nouvelle formule nous permettra de garder plus d’argent à Côte Saint-Luc pour les programmes et les services que nos résidants apprécient et elle nous aidera à réduire notre taux de taxation global, a dit le maire Mitchell Brownstein. C’est une excellente nouvelle. »
L’AMB soutient depuis des années que les pourcentages ne sont pas équitables. Le maire Denis Coderre, qui mérite d’ailleurs d’être félicité en tant que partenaire honnête à la Ville de Montréal, a travaillé avec nous afin de mettre au point une formule plus équitable.
Côte Saint-Luc continuera de payer sa part à l’agglomération de l’île de Montréal pour les services tels que la police, la protection incendie et les transports publics, mais à un taux inférieur.
Grâce à un accord entre la Ville de Montréal et l’Association des municipalités de banlieue, une nouvelle formule a été établie. Ainsi, les versements de Côte Saint-Luc à l’agglomération seront inférieurs à ceux que nous faisons actuellement : 798 541 $ de moins en 2017, 1 597 081 $ de moins en 2018 et 2 395 622 $ de moins en 2019. Cela représente des économies de 3 à 8 % chaque année, par rapport à ce que Côte Saint-Luc payait à l’agglomération jusqu’ici.
Advertisements