Ma visite à Saint-Léonard d’Aston | 29 novembre 2017

3 Comments

NASH SHIRT – ST. LEONARD D’ASTON – NOV. 29, 2017

M. le Maire, Mme Campeau, mesdames et messieurs:

C’est un peu ironique que je sois ici aujourd’hui, représentant mon père et ma famille à cause d’un cheval qui est mort il y a presque 90 ans! Mon oncle Boris était un colporteur qui partait de Montréal et allait de village en village. Il a ouvert La Maison Boris, un magasin général sur la rue Principal de St. Leonard D’Aston en 1928. Quelque 20 ans plus tard, mon père revenait de son service dans les Forces aériennes du Canada. Ayant suivi une formation en comptabilité générale, mon oncle Boris et mon père ont commencé Nash Shirt Limited à l’étage supérieur de cet édifice, qu’ils ont éventuellement acheté, puis la piste de quilles voisine et un troisième édifice attenant, ainsi la vieille gare et quelques autres maisons. Au fil des ans, ils ont employé plusieurs centaines de personnes de la ville et des villes voisines, environ 230 employés à leur apogée. Même les femmes de la région travaillaient comme couturières à la maison. La ville se débrouillait plutôt bien pendant ces années, et pratiquement toutes les familles étaient liées d’une manière ou d’une autre au travail effectué dans ces locaux. En effet, il a été dit que Saint-Léonard « habillait le Canada ».

Monsieur Boris et Monsieur Georges, comme ils étaient affectueusement surnommés, ont toujours eu une merveilleuse relation de travail avec leurs employés. Boris était tellement respecté qu’à sa mort, en 1970, presque tous les employés sont montés à bord d’autobus pour se rendre à Montréal et assister à ses funérailles.

L’entreprise a continué de croître et de prospérer. Mon frère Stan a rejoint la compagnie et passait la semaine ici à l’usine. Ensuite, mon frère Barry a également rejoint le bureau de Montréal. En tant qu’étudiant adolescent, je passais plusieurs semaines chaque été à m’entraîner ici, en compagnie de mon ami, Marcel Alie, qui conduisait le camion, allait chez toutes les couturières et faisait toutes les courses. Marcel est aussi celui qui m’apprenait un bon français de campagne. Apres mes études de l’Université j’ai commencé a travaillé aussi pour Nash Shirt. Oh, les merveilleux souvenirs!

Mon père, qui a maintenant 94 ans, se souvient avec beaucoup d’affection de ses années à Saint-Léonard D’Aston. Pendant toutes ces années, de 1948 jusqu’à la fermeture de l’usine en 1983, il avait à ses côtés Marcelle Hébert, son adjointe de confiance. Il garde de bons souvenirs de plusieurs habitants de la ville qui travaillaient dans cet édifice et fabriquaient des chemises et des jeans vendus dans les magasins populaires d’un océan à l’autre, des uniformes pour les policiers, des jeans pour les ouvriers et portés plus tard par une jeune génération d’adolescents et de jeunes adultes. Les gens qui ont travaillé dans cet édifice pendant plus de 35 ans ont réellement habillé tout le Canada.

Au nom de mes parents, M. Georges et Mme Phyllis, de mes frères et de toute notre famille, nous saluons les résidents de la ville et des villes voisines, et tous ceux qui s’efforcent de préserver la mémoire de cet endroit merveilleux. Que cette communauté et ses merveilleux résidents continuent de prospérer pendant de nombreuses années. Longue vie à Saint-Léonard d’Aston.

Merci beaucoup et bonne journée.

 

Glenn J. Nashen (fils de M. Georges Nashen)

 

One upon a time… The story of Nash Shirt Limited of Saint Leonard d’Aston

 

Advertisements

#CanadaRemembers

2 Comments

 

wewillremember

We are so fortunate to still have many veterans with us and honoured to be able to mark Remembrance Day and VE Day commemorations with them. Veterans Park in Cote Saint-Luc has been a gathering spot to remember and to honour those who served and the memory of those who made the ultimate sacrifice so that we could live in such a wonderful country and in a free and democratic society.

Sergeant George Nashen, Royal Canadian Air Force, 1944

Sergeant George Nashen, Royal Canadian Air Force, 1944

My father, George Nashen, served in the Royal Canadian Air Force and was stationed at RCAF Overseas Headquarters in London, England for nearly three years during WWII. Luckily, he was not called up to the front lines but his buddies were.

My dad lost his best friend in battle. “Jay Singer was like a brother to me,” my father recounts. “Jay and I were inseparable from kindergarten through Baron Byng High School. Jay was an air force pilot from the age of 19. His plane went missing while laying mines in the Baltic Sea on June 15, 1944. Jay was just 22 year’s old when he died in service. I’ll never forget him.”

Jay Singer

Jay Singer

Le parc des Vétérans, une parcelle de terrain située juste derrière l’hôtel de ville et la bibliothèque, se prête particulièrement bien aux activités du jour de la Victoire en Europe et du jour du Souvenir. Nous sommes vraiment chanceux d’avoir encore avec nous autant d’anciens combattants et de pouvoir marquer ces occasions en leur compagnie.

Mon père, George Nashen, a servi dans l’Aviation royale canadienne et a été affecté au Quartier général à Londres, en Angleterre, pendant près de trois ans au cours de la Deuxième Guerre mondiale. Heureusement, il n’a pas été appelé en première ligne, mais ses copains étaient.

Mon père a perdu son meilleure amie dans la bataille. “Jay Singer était comme un frère pour moi», mon père raconte. “Jay et moi étions inséparables depuis la maternelle jusqu’à Baron Byng High School. Jay était un pilote des forces aérien à partir de l’âge de 19 ans. Son avion a disparu tout en jetant des mines dans la mer Baltique le 15 Juin 1944. Jay était juste 22 de ans lorsqu’il est mort en service. Je ne l’oublierai jamais.”

 

Each year, I ask my father to take out his medals and his beret and to teach my kids about what it meant to serve Canada as a soldier.  They listen in amazement at his stories, at what must sound like a very strange concept, as they reflect on their lives in the best country to live in, Canada.

Remembrance Day ceremony at the Jewish General Hospital (2014)

I salute my dad, today, Remembrance Day, once again.  His bravery and commitment to stand on guard, to liberating those who had their freedom taken from them so many years ago, to keeping Canada glorious and free, shines like a beacon to my kids and our entire family.  We’re proud of his accomplishments and grateful to have him, and my mother, as our bridge between our past and our future.

George Nashen in front of the Cote Saint-Luc cenotaph in Veterans Park on VE Day 2012

More:

A day of remembrance, honour and appreciation in CSL

In tribute to my father, the soldier

Councillor Mike Cohen’s blog

The JGH Remembers

For proven and trusted leadership re-elect Glenn J. Nashen | Pour un leadership assuré et fiable réélisez Glenn J. Nashen

Leave a comment

 


LIVE election results – Résultats des élections : Nov. 5, 2017   20:00   8:00PM


 

Safer Cycling, a priority in CSL | Le cyclisme sécuritaire, un priorité

1 Comment

Watch & Share: Safer cycling ranks high on my plans. I started the CSL Cycles route and lanes which I want to expand. I introduced the very first municipal helmet law in Canada!

Regarder et partager: Le cyclisme en sécuritaire occupe une place importante dans mes plans. J’ai lancé le program Cycle CSL. J’ai initié la toute première loi municipale sur le casque de vélo au Canada!

Watch and share: Here’s what they’re saying | Regardez et partagez: Voici ce qu’ils disent

1 Comment

Watch and share: What do Dr. Mitch Shulman (CJAD and MUHC), fmr. Quebec Minister of Revenue Lawrence Bergman and Dr. Marc Afilalo (JGH) have to say about the Cote Saint-Luc elections?

 

Regardez et partagez: Le Dr Mitch Shulman (CJAD et CUSM), ancien ministre du Revenu du Québec, Lawrence Bergman, et le Dr Marc Afilalo (HGJ) se prononcent sur les élections à Côte Saint-Luc. Écoutez ce qu’ils ont à dire.

 

More comments by residents.

Preserving our past, educating our children | La Société historique de CSL: conserver et éduquer

2 Comments

Watch and share: The history of CSL goes way back. Cool to see old photos from our neighbourhood from the 50s and 60s. But fascinating to see photos from 80 and 100 years ago. I started the CSL Historical Society to collect photos and memorabilia that we can share online and in our CSL Public Library. Please send in your really old family shots on our streets and in our parks to Memories@CoteSaintLuc.org.

Regardez et partagez: Il est tellement intéressant de voir de vieilles photos de notre quartier des années 50 et 60. C’est fascinant de voir des photos daté de 80 et 100 ans. J’ai commencé la société historique de CSL pour recueillir des photos et des souvenirs que nous pouvons partager en ligne et dans notre bibliothèque. S’il vous plaît envoyez nous vos vieux photos de vos fammilles dans nos rues et nos parcs à Memories@CoteSaintLuc.org.

Watch: Keeping CSL safe | Regardez: Gardez CSL le plus sécuritaire

Leave a comment

 

Watch and share: Working hard, on your behalf, making sure Cote Saint-Luc remains the safest city on the Island.

Regardez et partagez: Je travaille pour vous, afin que Côte Saint-Luc demeure la ville la plus sûre de l’île.

Older Entries